Traiter les paupières tombantes au Botox ? Pourquoi pas !

 

Ce traitement se fait généralement lorsque l’on aborde la quarantaine et que les traits du visage se modifient de façon plus significative. Les rides se marquent davantage, la peau se détend et il est alors temps de penser à une petite intervention qui replacera discrètement ce que le temps s’échine à modifier.

Vous vous demandez probablement quels sont les effets du Botox sur cette partie du corps. Ces effets sont-ils seulement définitifs ? La peau des paupières est plus fine que celle d’autres parties du corps…vous êtes en droit de vous interroger sur les risques et les contre-indications d’intervenir au Botox pour agir contre les paupières tombantes. Nous essaierons ici d’y répondre avec le plus grand sérieux possible.

 

Le Botox, qu’est-ce que c’est ?

 

Pour celles et ceux qui ne le savent pas déjà, le Botox est dérivé de la toxine butolinique qui a la particularité de « figer » – sans qu’il ne s’agise de paralysie !!- les muscles (ou atténuer la force musculaire) et ainsi atténuer les rides d’expression. Le traitement au Botox se fait par injections de la toxine directement au niveau des paupières  et atténue visiblement l’effet de fatigue ainsi que les rides qui parasitent bien souvent notre regard. L’avantage du traitement au Botox est qu’il ne s’agit pas d’une intervention chirurgicale mais que les injections sont tout aussi efficaces pour donner un coup de jeune à notre visage en agissant directement sur les muscles responsables des sillons qui nous balafrent. Son effet ne perdure que six mois et les injections doivent alors être renouvelées si l’on veut conserver cet aspect frais, jeune et dynamique !

 

Les paupières au botox, quels risques ?

 

Le soin des paupières tombantes au Botox donne de très bon résultat. Si le Botox a la désavantage de ne pas être définitif, il vous faut aussi considérer que si le dosage est trop important ou que vous n’êtes pas satisfaite du résultat…ses effets disparaissent au bout de quelques mois…

Il y a quelques effets secondaires connus comme par exemple l’œdème local ou encore une rougeur au niveau de la zone traitée. Rien de bien inquiétant ni de bien méchant.

Ceci dit, il ne faut pas prendre le traitement au Botox à la légère car les injections nécessitent un dosage particulier. Il vous faudra donc être pris en charge par un spécialiste c’est à dire un médecin spécialisé en médecine esthétique ou un dermatologue.

 

Contre-indications ?

 

Si vous êtes enceinte, que vous allaitez ou que vous prenez un traitement antibiotiques, il vous sera alors déconseillé d’être traitée par le Botox.

Le Botox a déjà fait ses preuves auprès de nombreuses patientes…votre tour est peut-être arrivé…