Dès que l’on arrive au stade de la quarantaine, les rides et les cernes opèrent une véritable transformation. Du coup, on ressent très vite un complexe de vieillesse et on finit par envier la voisine d’en face ou celle au bureau pour son visage poupin et ses regards encore pétillants de jeunesse. Cependant, avant de bouder à soi-même ni à qui que ce soit à cause des phénomènes de l’affaissement des paupières, pourquoi ne pas penser à se faire botoxer et revenir avec une allure de trentenaire ou même moins ?

 

Lifting des yeux : tendance ou échappatoire aux prémices de la vieillesse ?

 

Rehaussez les paupières qui tombent

Rehaussez les paupières qui tombent

Très jeune, on peut avoir affaire à des rides et des poches sous les yeux. En effet, ces imperfections peuvent être à l’origine d’un manque de sommeil, d’un déséquilibre hormonal, de l’envahissement des maux de stress et de fatigue, etc. Prises à la légère, ce sont les ridules qui se développent petit à petit pour favoriser les craquelures de la peau. Pareillement pour les muscles orbiculaires qui se relâchent progressivement et finissent par déclencher l’affaissement des paupières. Résultat au bout de quelques mois ou après quelques années ? On a un regard bien fâcheux et triste avec les poches sous les yeux, la peau du visage devient froissée, ternes et mattes.   Le génie de la lampe a bon joué ses tours de métamorphose, mais n’a pas encore réussi à éliminer ces imperfections du visage, mais le Botox oui ! Cela pour vous dire que les paupières qui tombent, les rides, les cernes et les poches ne se soignent pas comme par miracle et nécessite des traitements particuliers pour le lifting des yeux. Certes, ce dernier peut être un simple caprice pour les addicts de la mode, mais celui-ci devient une nécessité lorsque l’affaissement des paupières vient à engendrer un trouble de la vue ou à faire signe d’un vieillissement précoce. Pour ce faire, il va falloir passer au bloc, mais sans avoir recours aux lames ni au bistouri.

 

Ne pas se faire souffrir pour être belle…

 

Pour extraire la masse de graisse qui provoque les ptôsis paupières, on peut ne pas avoir recours à une intervention chirurgicale. Une complication de premier degré pour les paupières tombantes peut notamment être remédiée  grâce à l’Under Eye Tightener. Testé cliniquement, ce produit élimine efficacement les rides et atténue les gonflements ainsi que les poches sous les yeux. Toutefois, pour un cas assez complexe tel une casquette au niveau de la paupière mobile et qui recouvre même les cils, autant avoir facilement recours au Botox. Ce traitement aura de quoi réjouir les plus froussards, car les douleurs sont moindres et les résultats sont palpables après quelques jours : les pattes d’oie disgracieuses disparaissent, le contour des yeux est redessiné, le regard devient beaucoup plus tonique. Pour ce faire, la démarche se trouve être bien simple grâce à une injection de toxine botulinique. Un médecin expérimenté saura certainement limiter les boursouflures à l’issu de cette intervention et miser sur des résultats de longues durées. On peut alors trouver ces experts en France, au Maroc ou à Tunisie; quoique, la note risque d’être assez salée pour quelque 1000 euros. Il est néanmoins préférable de rester prudent là-dessus et que toute intervention doit faire l’objet d’un diagnostique et suivi médical.

 

Le Botox se trouve être une intervention qui marche très bien dans l’univers des soins esthétiques. En effet, celui-ci peut aussi être indiqué contre l’affaissement des paupières. Toutefois, il n’est pas très propice d’y avoir recours trop tôt ou trop souvent. Un médecin expérimenté, lui seul saura justifier cette intervention. Sinon, autant opter pour des produits traitants tels que la gamme Eye secret.